"Pôle Territorial de Coopération Économique"

Pôle : un groupement d’acteurs qui permet des échanges

Territorial : inscrits dans un espace géographique et historique

Coopération : ce qui implique un engagement volontaire et réciproque entre les parties prenantes

Économique : ce qui signifie : créer, consolider, produire et/ou distribuer des biens et des services; développer des emplois; acquérir des savoir-faire techniques; gérer des compétences professionnelles et intègrer les ressources humaines locales

Quels sont les enjeux, les domaines d'activité ?

Renforcer le tissu économique local en valorisant les ressources inexploitées des territoires

Développer des réponses innovantes pour répondre aux besoins des entreprises et des citoyens

Contribuer à la mise en mouvement des collectivités locales et à la reconversion écologique

Favoriser le décloisonnement des acteurs et élargir le cercle de la solidarité


Alors que les pôles de compétitivité ciblent principalement l’innovation technologique et les filières industrielles à haute valeur ajoutée, les PTCE s’ouvrent à des domaines d’activités plus divers :

  1. Le bâtiment (nouveaux matériaux, écoconstruction, isolation, valorisation de patrimoine...)
  2. Les éco-activités (énergies renouvelables et économies d’énergie, valorisation et recyclage des déchets, aménagement et entretien d’espaces verts...)
  3. L’alimentation et l’agriculture durable (maraîchage et élevage bio, épiceries solidaires...)
  4. La culture et les industries créatives
  5. Les services à la personne
  6. Les services aux entreprises
  7. La formation professionnelle
  8. Les activités liées à l’emploi et à la sécurisation des parcours socio-professionnels
  9. Les technologies de l’information et de la communication
  10. La restauration et le tourisme social.

Trois formes de coopérations peuvent s’articuler temporellement de plusieurs manières. La mutualisation de moyens peut précéder la coopération stratégique, et inversement, un lieu mutualisé peut être le terreau de création et de montage d’activités collectives.


  • de briser l'isolement du créateur,
  • de lui donner accès à des réseaux
  • et de faciliter ses recherches de financement
  • d'impulser une dynamique citoyenne pour générer de l'activité de proximité "autrement"
  • de donner du sens à la création d'emploi
  • de bâtir un maillon de la chaîne de l'emploi, solidaire des autres maillons

Impulser des pratiques de promotion d’activités qui contribuent tout à la fois au renforcement du lien social et à la création de richesses.

Concrètement, il s’agit de réintégrer le citoyen dans une économie plurielle (aux multiples finalités) « au service de l’homme » et de le structurer autour de trois axes :

  • L’économie marchande (privée) aux logiques libérales du marché,
  • L’économie publique non marchande, un secteur à profit social,
  • Une économie hybride à large base associative, parfois même informelle ou non monétaire, essentiellement animée par la réciprocité, l’entraide mutuelle de proximité et la solidarité dans des domaines comme la famille, les personnes âgées, le voisinage, la commune, les entreprises, les territoires, les générations futures.

La « Dynamique participative » a besoin, pour fonctionner, de reposer sur les trois piliers que représentent :

  • La collectivité, c'est-à-dire la volonté politique d’une institution démocratiquement élue,
  • La communauté, c’est-à-dire l’ensemble des habitants qui partagent un territoire,
  • Les acteurs économiques.

  • Des porteurs de projets, (individuels, regroupés ou en associations) désirant créer leur propre activité dans des services de proximité ou autres, et se réunissant régulièrement en collectif pour s’entraider.
  • Des bénévoles ou intervenants volontaires experts, personnes ressources formant aussi un collectif, souhaitant échanger et mettre leurs qualités humaines et leurs compétences au service des porteurs de projets.
  • Des citoyens épargnants associés, dans une Cigale ou toute autre formule d’épargne de proximité, toujours en collectif, choisissant d’investir dans des activités locales et favorisant l’émergence d’autres projets.
  • Un réseau de partenaires composé de représentants du secteur bancaire, institutionnel, des entreprises, qui s’engagent pour rechercher et offrir les moyens nécessaires en apportant leurs concours aux projets.

Cet ensemble est coordonné par une équipe d’animation, un groupe opérationnel (instance exécutive) et un comité de pilotage (instance décisionnelle). Il fonctionne en synergie, respectant une charte, une règle du jeu, une définition du rôle des collectifs, de l’inter collectif et de l’équipe « projets ».

Il s’appuie sur des expertises, les besoins non satisfaits, la communication et la dynamique citoyenne.

CRÉER
une activité


Je souhaite :

  • me mettre à mon compte,
  • m'associer avec d'autres pour entreprendre,
  • créer un commerce, une activité artisanale,
  • offrir un service
  • lancer un produit industriel ou une innovation technologique

  • dans mon quartier, sur ma commune ou en Vals de Saintonge.

Je profite :

  • des compétences et de l'expérience d'accompagnants du réseau du PTCE,
  • m'associer avec d'autres pour entreprendre,

Je développe des liens et j'ancre mon projet dans le territoire.

ACCOMPAGNER
un créateur


Je suis

  • chef d'entreprise indépendant
  • salarié
  • retraité
  • étudiant...

J'ai des compétences à partager

  • en marketing
  • en fiscalité
  • en commercial
  • en communication
  • en gestion administrative
  • en comptabilité
  • en techniques de financements

Je rejoins le réseau et j'aide les porteurs de projets à créer de l'emploi.

FINANCER
des projets


Je choisis :

  • d'investir dans un projet qui me plait;

  • de soutenir un réseau de financement tel que Cigale, Cagnotte, Tontine...

  • de faire un don maintenant, tout de suite :

LA CAGNOTTE
SOLIDAIRE

Le PTCE des Vals de Saintonge deviendra ce que vous allez décider d'en faire.
Souvenons-nous que seul nous ne sommes rien, et qu'ensemble tout est possible !

Pour publier un article dans notre bulletin, il vous suffit d'envoyer votre article clairement rédigé, soit par email à l'adresse contact@cooperer-en-saintonge.org soit par courrier à l'adresse postale : PTCE, 8 rue de l'hotel de ville, 17400 Saint Jean d'Angely


Vendredi 22 septembre 2017

Première réunion du COPIL (comité de pilotage filière maraîchage bio)

Les 10 et 11 juin 2017

Démarrage de l’installation des premiers carrés potagers "incroyables comestibles" à la Résidence Renée, porte de NIORT. Bricomarché nous donne du bois, Baraud Déco nous donne de la terre, Jardy Service nous donne du compost, des déchets verts et des plants de tomates, et chacun d'entre nous apporte des plants supplémentaires pour qu'ensemble nous puissions créer des bacs bien garnis.

Samedi 21 octobre 2017

La « Ronde saintongeaise pour l'emploi solidaire » pour faire connaître ce PTCES et rassembler des acteurs autour de lui. Elle aura lieu le sous la forme d'une course en relais de 90 km, sur 18 communes entre Saint-Jean-d'Angély, Saintes et retour à Saint-Jean d'Angély. Dans l'une et l'autre ville, deux « Villages du Marathon », lieux de convergences et d'échanges, constitués de stands et d'ateliers, accueilleront les acteurs et les idées, pour contribuer à « changer la société », avec un regroupement de compétences, de projets, de financements et un guichet de collecte de fonds. A l'instar des « Nuits debout », les lycéens et les étudiants seront interpellés pour réfléchir en ateliers sur leurs perspectives d'avenir, avancer des solutions, et pour courir avec nous

PTCE
8 rue de l'hôtel de ville, 17400, St-Jean d'Angély
09 53 50 27 59
contact@cooperer-en-saintonge.org

Nos locaux sont situés en face du marché, juste au dessus de "U express". Il est facile de se garer gratuitement à quelques pas. Nos locaux sont ouverts au public le lundi et le vendredi, de 15h à 17h, avec ou sans rendez-vous (jours ouvrés seulement).